Bienvenue sur mon blog

Un matin tour rose !
12 avril, 2011, 13:16
Classé dans : 18-24 mois,Montessori,Motricite globale,sensoriel : toucher,video

Suite au énième remaniement de notre appartement, nous avons désormais un petit coin de travail qui, même s’il n’est pas purement montessorien, permet aux filles de refaire des activités délaissées depuis quelques temps.

Ce matin, c’est la tour rose qui a eu les faveurs de Pomme.
Dans une grande concentration, elle l’a faite et défaite plusieurs fois. Puis a commencé à explorer d’autres constructions.

p1020562small.jpg

Et comme bien souvent lorsque Pomme fait quelque chose, Lys souhaite l’imiter. Les puristes bondiront probablement sur leur chaise, mais j’ai laissé ma mini puce manipuler la Tour, du haut de ses 16 mois.
Pomme, quant à elle, a voulu la filmer avec l’appareil photo que je venais de sortir pour faire photographier sa construction.
Voilà donc Lys à l’oeuvre,  ravie de pouvoir manipuler la Tour pour la première fois.

http://www.dailymotion.com/video/xi2v8j



Musique

Lys (11 mois) s’est découvert une nouvelle passion pour la musique!
Hochet à grelots et xylophone carillon sont désormais ses occupations favorites (avec un jeu d’encastrement dont je tâcherai de parler dans les jours à venir).
Ne m’en veuillez pas de ne mettre que l’image!

musiquesmall.jpg

D’un regard bienveillant (et surtout d’une oreille patiente), je l’observe manipuler ces jouets musicaux.

C’est à table, alors qu’elle tapait joyeusement contre son assiette avec ses couverts que j’ai eu l’intuition que le xylophone carillon allait lui plaire!
Cependant, les couverts n’étant pas conçus pour cet usage et mes oreilles pour supporter ces bruits, je lui ai expliqué que ça n’était pas possible.
Le mouvement est le même qu’avec la baguette du  xylophone carillon, ma réaction différente… Mais je suis certaine qu’elle saisit très bien la différence!



Les repas : préparer et déguster!

Quel lieu riche en découverte et en apprentissage! Il y a tant à y faire!
Saveurs, odeurs, manipulations. On fait des maths en comptant des pommes de terre ou en comparant des quantités, du vocabulaire en manipulant les ingrédients, on exerce la motricité fine en utilisant les outils.
Mais surtout, on passe des moments de grande complicité, dont Pomme raffole!
Elle est de plus en plus autonome dans ses tâches. Ce matin, elle a coupé les légumes à la perfection! Bien que j’ai l’habitude de la voir faire, elle m’impressionne toujours autant, du haut de ses deux ans et demi!
http://www.dailymotion.com/video/xf5kzb
Je me permets de rappeler qu’il convient d’être vigilant lorsqu’on laisse l’enfant manipuler des objets pouvant les blesser! Pomme a d’abord utilisé des couteaux moins dangereux pour couper des  fruits ou légumes plus mous (banane, par exemple).

Lys semble prendre exemple sur sa grande soeur pour ce qui est de l’utilisation des couverts. Lors des repas, elle ne veut plus qu’on l’aide à manger. Quand il s’agit de morceaux, pas de problème, elle les prends avec les doigts. Mais quand il s’agit de purée ou bouillie, elle utilise sa cuillère et en met un peu partout… Mais quelle fierté d’y arriver seule! Depuis quelques jours, suite à une suggestion de Eve, je lui donne une fourchette. Elle ne parvient pas encore à piquer les morceaux et cela reste plus facile avec les mains mais elle s’entraine!
J’essaye de servir le repas dans un plat au milieu pour que Pomme puisse se servir seule. En théorie, elle prend ce qu’elle pense être capable de manger. En pratique, l’assiette est rarement finie…

repasmedium.jpg



La tour rose
13 août, 2010, 21:55
Classé dans : 2-3 ans,3-5 ans,A fabriquer,Montessori,Sensoriel

Reçue, présentée, adoptée!

Il faut dire que je l’aurai attendu ce matériel!
Mon cher et tendre avait décidé de se lancer dans la fabrication en suivant une technique un peu similaire à celle présentée dans l’atelier montessori.

Les mesures des cubes étant les mêmes que celles de l’escalier marron en hauteur et base, il projettait de faire les deux en même temps. Et tant qu’à faire, je lui avais suggéré d’en profiter pour acheter de quoi faire les barres rouge et les barres rouge et bleues.

Avant d’acheter les tasseaux et en suivant les mesures indiquées sur le site du magasin, il avait dessiner ses petits schémas, soigneusement réfléchi à l’ensemble de la réalisation.
Une fois sur place, mauvaise surprise. Les mesures indiquées étaient celles avant le rabotage. Il manque donc à chaque fois 1 ou 2 mm.
Pour les barres numériques, pas de problème. Elles feront 2,4 au lieu de 2,5.
Pour la Tour Rose et l’Escalier Marron, c’est plus ennuyeux.

Monsieur se lance malgré tout et son travail prend forme.

tourrosemaisonmedium.jpg

Seulement voilà, certaines pièces ne sont pas parfaitement cubiques du fait du rabotage, le cube le plus grand fait 9cm d’arête au lieu de 10, et monsieur est perfectionniste.
Il décide donc d’en faire une 11ème, plus grande et de toutes les poncer pour les réduire. Et voilà qu’au moment de poncer, ce travail s’avère impossible. La ponceuse rend l’âme.
Monsieur est énervé déçu.
Et c’est à ce moment là précis de l’histoire qu’une maman du forum annonce qu’elle vend une Tour Rose d’occasion!

Près de 3 mois après le début de la fabrication, voilà donc que je reçois le fameux matériel.

Déballée avec émotion pendant une sieste de Pomme, je n’ai pas attendu très longtemps pour lui en faire la présentation.

Mais c’est quoi la tour rose?
La tour rose est un matériel sensoriel mis au point par Maria Montessori.
Par la manipulation de ces 10 cubes, l’enfant va apprendre à ordonner dans les 3 dimensions.
Et pourquoi rose? Parce que c’est joli! et surtout parce que c’est uni, ce qui permet la concentration.

Bref, voilà ma Pomme manipulant ce matériel emblématique, sous le regard discret et attendri de sa maman.
Avec une facilité déconcertante, elle fait, défait, refait la tour. En 3 jours, elle a déjà du la faire une dizaine de fois…
p1000494medium.jpg

p1000499medium.jpg

Je tiens tout de même à préciser que d’autres courageux se sont lancé avec plus de succès dans la fabrication de ce matériel!
La technique de base peut permettre un résultat tout à faire convenable et si les tasseaux avaient été de la taille indiquée sur le site, la tour et l’escalier seraient fait maison.



Les petits coussins pour les plus grands
31 juillet, 2010, 14:42
Classé dans : 2-3 ans,3-5 ans,sensoriel : toucher

Depuis que Lys se déplace, je suis confrontée à une nouvelle difficulté, que tous les parents de plusieurs enfants connaissent bien…
Lys veut le jouet que Pomme utilise. Pomme veut le jouet que Lys utilise.
Il suffirait d’échanger? mais non, ce serait trop simple…
Pas question de doublonner les jouets, mais en attendant qu’elles puissent réellement jouer ensemble (ce qui arrive parfois, quand Pomme fait volontairement des empilements de cubes à l’attention de Lys qui se fait une joie de les casser par exemple), il est essentiel qu’elles apprennent à attendre que l’autre se soit détournée de l’activité pour pouvoir s’en emparer.

Voici donc que Pomme était très attirée par les petits coussins de Lys.
Reprenant le petit sac en tissu de l’activité de reconnaissance tactile, je lui en ai proposé une nouvelle version, plus adaptée à son âge!
Il s’agissait de retrouver la paire de coussins identiques par le toucher.
Les paires étaient séparées : un coussin visible dans la panière, son double dans le sac en tissu.
Pomme en choisit un dans la panière, le garde en main, et compare par le toucher ce qu’elle sent dans le sac, jusqu’à ce qu’elle ait retrouvé le deuxième.
Nous avons commencé avec 3 paires, puis 4, puis 5, avant de finalement toutes les mettre (il y a 7 paires en tout).
Jusqu’à 5, c’était plutôt facile. Avec les 7 paires, il y avait une réelle difficulté, ce qui semblait plaire à Pomme!

coussinsmedium1.jpg
Je n’ai pas pris beaucoup de photos, ne voulant pas déconcentrer Pomme.
En haut à droite, on constate qu’elle semble heureuse de s’être trompée! Il s’agissait davantage de l’effet de surprise ; cela l’amusait que les coussins soient différents alors qu’elle croyait tenir en main les deux mêmes.
L’erreur lui permettant ensuite de progresser, elle n’est pas affectée par ce que nous pourrions vivre comme des échecs.



Les petits coussins
19 juillet, 2010, 15:27
Classé dans : 6-12 mois,Jouets,sensoriel : toucher

Ca y est ! J’ai sorti pour Lys les petits coussins confectionnés il y a quelques mois!
Grand succès : elle les malmène!

Disposés dans une petite panière en tissu (trouvée chez les suédois) qu’elle se fait un plaisir de vider, elle les saisit, les observe, les malaxe, les éparpille, en prend un, le passe d’une main à l’autre, puis en prend un dans chaque main, les porte en bouche, se déplace avec, etc.
coussinsmedium.jpg

Et c’est vraiment un jouet multi-sensoriel!

coussinsbismedium.jpg



Pâte à modeler

Mon manque d’enthousiasme pour cette activité que je trouvais salissante n’a pas entamé celui de Pomme qui la réclame dès qu’elle en a la possibilité.

Au départ, cela ne durait pas longtemps. Elle y touchait un peu et la rangeait bien vite, ne sachant pas trop quoi faire de cette pâte attirante, odorante et colorée.
Mettant de côté mes réticences, je lui ai donné quelques pistes. Et ensemble, nous avons (ré)appris à faire des boudins, boulettes et autres galettes!

Je ne lui donne qu’une seule couleur. Plus tard, elle fera des mélanges, découvrira que le jaune et le bleu font du vert et que si on met de tout, ça fait pas beau. Mais comme je n’ai pas l’intention d’en acheter toutes les semaines, ça n’est pour le moment pas à l’ordre du jour!

A son âge, les tous-petits sont encore un peu jeunes pour créer eux-mêmes des formes, pour modeler des animaux ou jouer à faire un gâteau. Et pourtant, la pâte à modeler peut leur apporter un réel plaisir et les détendre.

Voici quelques idées, qui ne cassent pas trois pattes à un canard mais qui peuvent être bien utiles les jours de panne d’inspiration!
Et grâce auxquelles les séances de pâte à modeler, d’une durée de deux à trois minutes, peuvent désormais durer une bonne demi-heure!

Un boudin, un couteau de dinette, et les mamans qui hésitent à laisser leurs bambins utiliser les vrais couteaux seront rassurées de donner à leur enfant la possibilité de s’entrainer avant!
coupeboudinr.jpg
On peut aussi l’utiliser pour apprendre à découper aux ciseaux.
Je ne l’ai pas encore proposé à Pomme, mais on peut également utiliser des fourchettes (de dinette ou des vraies) pour leur faire faire des « points », comme lorsqu’on pique une tarte.

On étale, on emporte-pièce, et de jolis motifs raviront les yeux des néo-créateurs! Ces formes, si faciles à réaliser, c’est presque magique! Faute d’emporte-pièces, un verre à l’envers fera de très jolis ronds!
etoile.jpg

L’enfant apprend petit à petit à organiser les éléments (boulettes, boudins de différentes épaisseurs, boule, etc.), pour faire des formes. C’est ainsi que nous avons désormais de jolis bonshommes.
J’avais réalisé le premier, pour donner l’idée à Pomme, mais je dois avouer que les siens sont beaucoup plus beaux et complets!
bonhomme.jpg

Voilà donc l’activité phare du moment, Pomme fonctionnant beaucoup par période.
Par la suite, je lui proposerai probablement de reproduire des éléments à partir de photos.

Mais bien sur, il ne faut pas oublier qu’il s’agit avant tout d’une activité de loisir créatif durant laquelle l’enfant doit pouvoir malaxer à sa guise, faire preuve d’imagination, ne pas nécessairement devoir construire quelque chose.

 



Les repas

Je dois avoir un spécimen, Pomme mange de tout. Pire que ça, elle préfère les haricots verts aux frites, les yahourts nature aux crèmes au chocolat… Si je lui demande ce qu’elle souhaite qu’on prépare pour le déjeuner, elle me répond « des carottes » ou « des poivrons » sans que cela ne me surprenne. Les repas ne sont pourtant pas un moment aussi agréable que je le souhaiterais, ma Pomme mangeant de tout mais en toute petite quantité. Nous insistons souvent pour qu’elle accepte de manger une deuxième cuillérée de pâtes et nous ne comprenons pas par quel miracle elle est aussi en forme en mangeant si peu!

Je pense que ses gouts alimentaires ne sont pas liés à l’éducation qu’elle reçoit. Notre rôle s’étant résumé à éveiller son intérêt pour les différents aliments.
Les courses, que d’autres voient comme une corvée, sont pour nous une merveilleuse occasion de découvrir la vie.En rentrant, nous rangeons ensemble et parfois, faisons des bouquets de fruits ou de légumes pour égayer la cuisine.
Nous les manipulons, les nommons, les touchons, les sentons. En cuisinant, nous les goûtons.  p1140934medium.jpg
Pomme n’a presque jamais mangé de petits pots du commerce. Je trouve qu’ils sont souvent fades et j’aurai bien du mal à en distinguer la saveur si je faisais un test de reconnaissance à l’aveugle.

Je croyais lui avoir proposer de goûter systématiquement ce que nous mettons dans nos assiettes, quand une petite voix, hier, m’a fait remarquer un oubli : « Maman, la moutarde s’il te plait » Avec une grande concentration, elle s’est appliquée à tremper chaque morceau de viande dans la sauce dijonnaise et s’est régalée!

Du côté de Lys, qui vient d’avoir 6 mois – je ne comprends même pas comment c’est possible! elle est née hier!- nous commençons très doucement la diversification! Contrairement aux bébés de son âge, qui pour la plupart se voient proposer des purées mixées au maximum à la cuillère, nous donnons à Lys des morceaux et de la laissons se débrouiller avec!
Cette pratique me semble logique, normale, naturelle.
Ca s’appelle la diversification menée par l’enfant ou DME. Vous pourrez en apprendre plus en découvrant ce site très complet.
Pommes, carottes, bananes, brocolis. Nous n’en sommes qu’au tout début. Mais Lys semble ravie et fière!

dme.jpg



Le sens oublié : l’odorat
16 avril, 2010, 14:21
Classé dans : 0-6 mois,Sensoriel : sentir

Contrairement à la vue, l’odorat est très développé chez le nouveau-né qui est capable de reconnaître sa maman à l’odeur. Certaines études montrent que ce sens est plus affiné chez le tout petit que chez l’adulte. En effet, notre mode de vie moderne ne nécessite plus d’avoir recours à l’odorat pour survivre, et nous perdons probablement en partie la capacité de reconnaître les odeurs!

Il nous est pourtant venu naturellement d’éveiller nos filles aux odeurs dès le plus jeune  âge. Pomme avait 3 mois lorsqu’à table, chez son arrière grand-mère, nous parlions des différents aliments que nous mangions, en lui faisant fréquemment sentir. Je revois le regard amusé de l’aïeule, n’en comprenant pas du tout l’intérêt. Elle ne comprenait pas non plus que notre bébé soit à table avec nous plutôt que dans un transat à l’écart.

Et nous faisons de même avec notre deuxième. Sur nos genoux lors des repas, elle participe ainsi à la vie de famille. Et régulièrement, nous lui faisons sentir les aliments. On remarque déjà quelles odeurs l’attirent, on voit son intérêt grandissant pour les aliments dont la découverte se fera bientôt par le goût! Goût qu’elle connait déjà puisque le lait qu’elle boit s’imprègne de la saveur de ce que je mange!

p1140030medium.jpg



En regardant par la fenêtre!
2 avril, 2010, 12:17
Classé dans : 12-18 mois,18-24 mois,2-3 ans,Au jour le jour,sensoriel : voir

L’une des choses magnifiques chez les tout-petits, c’est que leur regard est neuf sur tout ce qu’ils voient ! Les détails les plus insignifiants à nos yeux prennent un sens aux leurs!

On nous fait croire que Disney a le monopole de leur émerveillement, qu’il faut des fées et des héros de dessins animés pour illuminer leur monde ; et si, au contraire, cette surenchère de magie artificielle détruisait leur capacité à s’émerveiller de tout?

Il en faut si peu pour leur en mettre « plein la vue »!

Pomme peut ainsi rester des heures à admirer le ballet des voitures!

p1120982small.jpg
Et parfois, la nature nous gâte en venant nous offrir un spectacle en pleine ville, juste sous nos fenêtres!

p1130375small.jpg

p1130377small.jpg

Et voilà sa petite tête pleine de jolies images! Fais de doux rêves ma grande fille!


123

Titoine |
bonjour |
mazarine80 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le journal de bord de Paul-...
| Céline, organisation de mar...
| marieetolivier