Bienvenue sur mon blog

Encastrements
2 novembre, 2010, 16:07
Classé dans : 12-18 mois,6-12 mois,Jouets,Materiel,Montessori,Motricite fine

J’avais l’intention de faire un beau billet parlant d’un matériel que je n’avais pas et que j’aurai aimé pouvoir proposer à Lys, 11 mois.
puzzlecarre.jpg
Je pensais en profiter pour parler de l’importance de ne présenter qu’une seule difficulté en même temps, et du regret que j’avais de n’avoir qu’un puzzle de 3 formes impliquant 2 difficultés : l’encastrement ET la reconnaissance de formes.
p1010518small.jpg
19 octobre

Je pensais dire que la progression logique pour ces premiers encastrements me semblait être : d’abord le rond (de très loin le plus facile), puis le carré, puis le triangle équilatéral. Et s’il y avait eu un rectangle, il serait arrivé ensuite.
Et j’aurai pu expliquer que selon moi, plus il faut tourner la forme pour arriver au même visuel (le carré tourné de 90 degrés sera à nouveau le même carré visuellement, alors qu’il faudra 120 degrés pour le triangle équilatéral et 180 pour le rectangle, 360 pour un trapèze, etc.), plus la pièce est difficile à mettre pour un bébé.

Et alors que je proposais à Lys l’encastrement des 3 formes (grand succès quelques jours, vite délaissé au profit de la maison de forme Berchet), la voilà qui d’un coup a compris le truc et s’est mise à encastrer, encastrer, encastrer : cylindres en plastiques, cubes creux en carton, bonshommes de formes, que j’aurais imaginé trop difficiles à encastrer à son âge! p1010570.jpg
25 octobre
Je dois dire que j’ai été impressionnée par le développement de sa motricité fine. Elle parvient par exemple à manger son yaourt presque correctement ou à empiler 4 ou 5 cubes.
p1010566small.jpg
Pour le plaisir ! 24 octobre

On a beau observer l’enfant, essayer de lui proposer des choses qui soient dans ses centres d’intérêt, mettre à sa disposition du matériel correspondant à son niveau de développement, il nous arrive d’être surpris parfois devant la vitesse à laquelle certaines étapes sont survolées.

J’ai souvent eu le problème avec Pomme. Je l’observe et tâche de lui présenter les activités adéquates. En quelques manipulations, elle les maitrise et ne s’y intéresse plus. J’ai alors l’impression de lui avoir proposé l’activité trop tard.
Et ça m’amuse d’entendre des personnes extérieures me dire que je la pousse ou la stimule trop alors qu’au quotidien, j’ai plutôt l’impression de lui courir après!

Et ces jours ci, j’ai ce même sentiment avec Lys. Mais bien évidemment, c’est avant tout un sentiment de satisfaction de la voir si bien grandir qui prime!

http://www.dailymotion.com/video/xfho52
vidéo faite par son papa, en mon absence, et il est  tout aussi gaga que moi! Pour voir la vidéo dans le bon sens… tournez votre écran?:D



Lys et les feutres
25 octobre, 2010, 14:44
Classé dans : 12-18 mois,6-12 mois,Motricite fine

Ca n’est pas très montessorien mais à la maison, nous avons des feutres.
Des gros feutres à l’eau, faciles à tenir, partant à la machine.
Pomme ne s’en sert pas beaucoup. Elle dessine assez peu et ne semble pas du tout attirée par cet outil.

Lys, par contre, avait bien repéré le pot de feutres!
Sa persévérance à mettre et enlever la cuillère de la tasse m’ont guidée vers cette nouvelle activité qui peut l’occuper pendant de longues minutes : mettre les feutres dans le pot. Tout simplement.

feutrespotsmall.jpg
Et c’est son papa qui lui a montré l’activité qui depuis la passionne : mettre et enlever le bouchon!
Les doigts se colorent au passage, mais le spectacle de la concentration intense de ce si petit bébé en vaut la peine! Cependant, je guide son choix vers des couleurs claires… Car si c’est son papa qui a eu cette ingénieuse idée, c’est moi qui lave le linge à la maison!
feutresbouchonsmall.jpg



Musique

Lys (11 mois) s’est découvert une nouvelle passion pour la musique!
Hochet à grelots et xylophone carillon sont désormais ses occupations favorites (avec un jeu d’encastrement dont je tâcherai de parler dans les jours à venir).
Ne m’en veuillez pas de ne mettre que l’image!

musiquesmall.jpg

D’un regard bienveillant (et surtout d’une oreille patiente), je l’observe manipuler ces jouets musicaux.

C’est à table, alors qu’elle tapait joyeusement contre son assiette avec ses couverts que j’ai eu l’intuition que le xylophone carillon allait lui plaire!
Cependant, les couverts n’étant pas conçus pour cet usage et mes oreilles pour supporter ces bruits, je lui ai expliqué que ça n’était pas possible.
Le mouvement est le même qu’avec la baguette du  xylophone carillon, ma réaction différente… Mais je suis certaine qu’elle saisit très bien la différence!



Les repas : préparer et déguster!

Quel lieu riche en découverte et en apprentissage! Il y a tant à y faire!
Saveurs, odeurs, manipulations. On fait des maths en comptant des pommes de terre ou en comparant des quantités, du vocabulaire en manipulant les ingrédients, on exerce la motricité fine en utilisant les outils.
Mais surtout, on passe des moments de grande complicité, dont Pomme raffole!
Elle est de plus en plus autonome dans ses tâches. Ce matin, elle a coupé les légumes à la perfection! Bien que j’ai l’habitude de la voir faire, elle m’impressionne toujours autant, du haut de ses deux ans et demi!
http://www.dailymotion.com/video/xf5kzb
Je me permets de rappeler qu’il convient d’être vigilant lorsqu’on laisse l’enfant manipuler des objets pouvant les blesser! Pomme a d’abord utilisé des couteaux moins dangereux pour couper des  fruits ou légumes plus mous (banane, par exemple).

Lys semble prendre exemple sur sa grande soeur pour ce qui est de l’utilisation des couverts. Lors des repas, elle ne veut plus qu’on l’aide à manger. Quand il s’agit de morceaux, pas de problème, elle les prends avec les doigts. Mais quand il s’agit de purée ou bouillie, elle utilise sa cuillère et en met un peu partout… Mais quelle fierté d’y arriver seule! Depuis quelques jours, suite à une suggestion de Eve, je lui donne une fourchette. Elle ne parvient pas encore à piquer les morceaux et cela reste plus facile avec les mains mais elle s’entraine!
J’essaye de servir le repas dans un plat au milieu pour que Pomme puisse se servir seule. En théorie, elle prend ce qu’elle pense être capable de manger. En pratique, l’assiette est rarement finie…

repasmedium.jpg



Animaux à lacer
6 octobre, 2010, 22:20
Classé dans : 2-3 ans,3-5 ans,Jouets,Motricite fine

Encore un coup de chance en vide-grenier où j’ai pu dénicher pour un petit euro ce coffret Vilac d’animaux à lacer.

Et Pomme, appliquée, s’est régalée lors de sa première découverte cet après-midi!

10octobremedium.jpg

Pour le moment, elle a bien compris qu’il fallait repiquer le fil sur la même face que là où il était sorti, mais ensuite, les trous sont un peu partout, donc pas d’ordre logique.

Une très belle activité!



Pâte à modeler

Mon manque d’enthousiasme pour cette activité que je trouvais salissante n’a pas entamé celui de Pomme qui la réclame dès qu’elle en a la possibilité.

Au départ, cela ne durait pas longtemps. Elle y touchait un peu et la rangeait bien vite, ne sachant pas trop quoi faire de cette pâte attirante, odorante et colorée.
Mettant de côté mes réticences, je lui ai donné quelques pistes. Et ensemble, nous avons (ré)appris à faire des boudins, boulettes et autres galettes!

Je ne lui donne qu’une seule couleur. Plus tard, elle fera des mélanges, découvrira que le jaune et le bleu font du vert et que si on met de tout, ça fait pas beau. Mais comme je n’ai pas l’intention d’en acheter toutes les semaines, ça n’est pour le moment pas à l’ordre du jour!

A son âge, les tous-petits sont encore un peu jeunes pour créer eux-mêmes des formes, pour modeler des animaux ou jouer à faire un gâteau. Et pourtant, la pâte à modeler peut leur apporter un réel plaisir et les détendre.

Voici quelques idées, qui ne cassent pas trois pattes à un canard mais qui peuvent être bien utiles les jours de panne d’inspiration!
Et grâce auxquelles les séances de pâte à modeler, d’une durée de deux à trois minutes, peuvent désormais durer une bonne demi-heure!

Un boudin, un couteau de dinette, et les mamans qui hésitent à laisser leurs bambins utiliser les vrais couteaux seront rassurées de donner à leur enfant la possibilité de s’entrainer avant!
coupeboudinr.jpg
On peut aussi l’utiliser pour apprendre à découper aux ciseaux.
Je ne l’ai pas encore proposé à Pomme, mais on peut également utiliser des fourchettes (de dinette ou des vraies) pour leur faire faire des « points », comme lorsqu’on pique une tarte.

On étale, on emporte-pièce, et de jolis motifs raviront les yeux des néo-créateurs! Ces formes, si faciles à réaliser, c’est presque magique! Faute d’emporte-pièces, un verre à l’envers fera de très jolis ronds!
etoile.jpg

L’enfant apprend petit à petit à organiser les éléments (boulettes, boudins de différentes épaisseurs, boule, etc.), pour faire des formes. C’est ainsi que nous avons désormais de jolis bonshommes.
J’avais réalisé le premier, pour donner l’idée à Pomme, mais je dois avouer que les siens sont beaucoup plus beaux et complets!
bonhomme.jpg

Voilà donc l’activité phare du moment, Pomme fonctionnant beaucoup par période.
Par la suite, je lui proposerai probablement de reproduire des éléments à partir de photos.

Mais bien sur, il ne faut pas oublier qu’il s’agit avant tout d’une activité de loisir créatif durant laquelle l’enfant doit pouvoir malaxer à sa guise, faire preuve d’imagination, ne pas nécessairement devoir construire quelque chose.

 



Progression du découpage
1 juin, 2010, 14:43
Classé dans : 2-3 ans,Materiel,Montessori,Motricite fine

En février, nous avions fait de Pomme la plus heureuse des petites filles en lui offrant … une paire de ciseaux.
Disposés sur un plateau, elle pouvait couper des feuilles de papier quand elle le souhaitait.
Suite à une discussion sur le forum montessori, j’ai réalisé qu’il serait peut être pertinent de proposer une progression dans ce domaine. D’autant plus que Pomme, après plusieurs semaines de découpage intensif, s’était lassée de cette activité.
J’ai fait des bandes de papiers sur lesquelles j’ai dessiné des traits ; couper une bande sur le trait nécessitant deux (ou trois) coups de ciseaux. Petit à petit, les bandes s’élargiront.
Les petits morceaux ainsi découpés sont mis dans une coupelle. Vide au début de l’activité, elle est pleine de petits carrés de papier jaune au moment où le plateau rejoint l’armoire.
decoupemedium.jpg

Les morceaux de papier rejoindront ensuite le plateau de colle où Pomme pourra les disposer librement sur une feuille blanche.collemedium.jpg

 



Cadenas
28 mai, 2010, 21:59
Classé dans : 2-3 ans,3-5 ans,Materiel,Montessori,Motricite fine

C’est une fois de plus en observant les centres d’intérêt de Pomme que l’idée de cette activité m’est venue.
Une idée toute simple qui la ravit, tant les clefs et serrures l’attirent depuis longtemps!
J’ai disposé sur un plateau une clef et un cadenas.

Prendre la clef, la mettre dans la serrure pour ouvrir le cadenas, faire faire un tour à la partie supérieure, refermer. Et recommencer.

Pour le moment, l’étape « refermer » pose un peu de difficulté et nécessite souvent mon aide ; mais la satisfaction de réussir à ouvrir après avoir mis la clef seule est telle que Pomme répète plusieurs fois l’activité.

cadenasmedium.jpg



Deuxième cadre d’habillage
26 mai, 2010, 14:58
Classé dans : 2-3 ans,A fabriquer,Materiel,Montessori,Motricite fine

Pomme maitrisant parfaitement la fermeture éclair du premier cadre d’habillage, je lui ai proposé le deuxième : celui des gros boutons.
Réalisé avec la même base (les cadres trouvés chez Leroy Merlin), dans un tissu uni et avec cinq gros boutons de 25mm ; vous trouverez ici un très bon tuto.
J’ai fait des boutonnières verticales, ce qui serait plus facile.
p1140993medium.jpg
Ce cadre semble être parfaitement adapté en terme de difficulté aux habiletés motrices de Pomme : ni trop compliqué, ce qui risquerait de la mettre en échec, ni trop facile.
Avec de la concentration et beaucoup de persévérance, elle y arrive!

Je vais tâcher de réaliser prochainement les cadres suivants, même s’ils ne seront présentés que dans quelques mois au plus tôt!
 



Premier cadre d’habillage
15 mai, 2010, 21:10
Classé dans : 2-3 ans,A fabriquer,Materiel,Montessori,Motricite fine

Depuis lundi, Pomme a continué sur sa lancée! Tous les jours de la semaine, elle a fait et refait des activités.
Elle semble même avoir fait des pas de géants durant sa période « d’inaction »… Un peu comme si elle avait eu besoin d’un temps de digestion.

Dans mon précédent billet, j’avais parlé de la mise en place de 3 nouveaux plateaux ; je n’en ai fait qu’un : celui de la boîte à oeufs. Le reste attendra.
Cependant, je n’ai pas chômé! Grâce à une info de première importance sur un forum très  utile quand on veut découvrir ou approfondir sa connaissance de la pédagogie Montessori, j’ai appris que des cadres basiques en bois 30×40 existaient chez Leroy Merlin pour 2,99 euros! Ikéa ne faisant plus ce type de modèle, j’avais repoussé la fabrication du premier cadre d’habillage pour lequel j’avais une fermeture éclair en réserve depuis bien longtemps.

Un cadre d’habillage? Kézako?
C’est un matériel de la pédagogie Montessori.
Chaque cadre isole une technique d’habillage, permettant à l’enfant de s’entrainer et de se perfectionner.
Le premier cadre, le plus facile, est présenté vers 2 ans, 2 ans et demi. Il s’agit de celui de la fermeture éclair non séparable, comme sur une jupe. Viennent ensuite les cadres des gros boutons, des boutons-pressions, de la fermeture éclair séparable, des petits boutons, des agrafes, des boucles de ceinture, des lacets, des épingles de sureté,  etc. Les listes différent quelque peu d’un site à l’autre car on peut adapter aux techniques d’ouverture qui n’existaeint pas à l’époque de Maria Montessori. L’essentiel étant que ce soit progressif et que chaque difficulté soit isolée.

Bref, me voilà donc avec mes puces dans le bus direction Leroy Merlin, dont je suis ressortie avec 6 cadres en 30×40 cm.
6 cadres qui me suffiront, même s’il m’en aurait fallu davantage pour faire les choses bien!

Il semble que le format initial des cadres d’habillage soit 30x30cm, mais le format rectangulaire permet d’orienter verticalement. 30×40 cm, pour un enfant, c’est très grand! Je pensais que ce matériel serait trop facile pour Pomme mais sa dimension a rendu la tâche plus complexe que prévue!

Avec l’un de ces cadres donc, une fermeture éclair 35 cm et deux morceaux de tissus (choisir un tissu uni ; j’ai volontairement pris une couleur différente de celle de la fermeture pour contraster), j’ai réalisé le premier cadre.
J’ai commencé par la partie textile : rejoindre les deux morceaux sur la fermeture éclair.
Et pour fixer le tout aux montants, je voulais faire comme elle. J’avais réussi, après avoir démonté le pied de ma machine, à passer le cadre en bois, mais impossible de coudre aussi près du bord avec ma machine compacte.
Tant pis, j’ai cousu à la main, mais j’aurai pu le faire à l’agrapheuse…

J’ai attendu le moment propice pour présenter ce nouveau matériel. Là aussi, n’ayant pas encore suivi de formation, le forum cité plus haut m’a bien aidée!
Sans un mot, j’ai pris le cadre, je l’ai posé sur la petite table. J’ai ouvert lentement la fermeture, écarté ensuite les pans de tissu, touché la table, rabattu les pans et refermé, toujours lentement. Puis, j’ai rangé le cadre.
Le tout sous le regard émerveillé de Pomme. Qui avec application a reproduit ces gestes.

cadrehabillagemedium.jpg


123

Titoine |
bonjour |
mazarine80 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le journal de bord de Paul-...
| Céline, organisation de mar...
| marieetolivier