Bienvenue sur mon blog

Encastrements
2 novembre, 2010, 16:07
Classé dans : 12-18 mois,6-12 mois,Jouets,Materiel,Montessori,Motricite fine

J’avais l’intention de faire un beau billet parlant d’un matériel que je n’avais pas et que j’aurai aimé pouvoir proposer à Lys, 11 mois.
puzzlecarre.jpg
Je pensais en profiter pour parler de l’importance de ne présenter qu’une seule difficulté en même temps, et du regret que j’avais de n’avoir qu’un puzzle de 3 formes impliquant 2 difficultés : l’encastrement ET la reconnaissance de formes.
p1010518small.jpg
19 octobre

Je pensais dire que la progression logique pour ces premiers encastrements me semblait être : d’abord le rond (de très loin le plus facile), puis le carré, puis le triangle équilatéral. Et s’il y avait eu un rectangle, il serait arrivé ensuite.
Et j’aurai pu expliquer que selon moi, plus il faut tourner la forme pour arriver au même visuel (le carré tourné de 90 degrés sera à nouveau le même carré visuellement, alors qu’il faudra 120 degrés pour le triangle équilatéral et 180 pour le rectangle, 360 pour un trapèze, etc.), plus la pièce est difficile à mettre pour un bébé.

Et alors que je proposais à Lys l’encastrement des 3 formes (grand succès quelques jours, vite délaissé au profit de la maison de forme Berchet), la voilà qui d’un coup a compris le truc et s’est mise à encastrer, encastrer, encastrer : cylindres en plastiques, cubes creux en carton, bonshommes de formes, que j’aurais imaginé trop difficiles à encastrer à son âge! p1010570.jpg
25 octobre
Je dois dire que j’ai été impressionnée par le développement de sa motricité fine. Elle parvient par exemple à manger son yaourt presque correctement ou à empiler 4 ou 5 cubes.
p1010566small.jpg
Pour le plaisir ! 24 octobre

On a beau observer l’enfant, essayer de lui proposer des choses qui soient dans ses centres d’intérêt, mettre à sa disposition du matériel correspondant à son niveau de développement, il nous arrive d’être surpris parfois devant la vitesse à laquelle certaines étapes sont survolées.

J’ai souvent eu le problème avec Pomme. Je l’observe et tâche de lui présenter les activités adéquates. En quelques manipulations, elle les maitrise et ne s’y intéresse plus. J’ai alors l’impression de lui avoir proposé l’activité trop tard.
Et ça m’amuse d’entendre des personnes extérieures me dire que je la pousse ou la stimule trop alors qu’au quotidien, j’ai plutôt l’impression de lui courir après!

Et ces jours ci, j’ai ce même sentiment avec Lys. Mais bien évidemment, c’est avant tout un sentiment de satisfaction de la voir si bien grandir qui prime!

http://www.dailymotion.com/video/xfho52
vidéo faite par son papa, en mon absence, et il est  tout aussi gaga que moi! Pour voir la vidéo dans le bon sens… tournez votre écran?:D



Activités du moment pour bébé Lys
27 septembre, 2010, 15:44
Classé dans : 6-12 mois,Materiel,Montessori

Lys (10 mois) continue de jouer avec des objets simples, issus de notre quotidien.

Quelques bouchons dans une boite, et c’est parti, on vide, on remplit.
Enfin en théorie.
Elle aime vider la panière de linge, les tiroirs, les sacs à mains, mais la boite de bouchons n’a pas eu le succès espéré. Sans doute lui ai-je proposer trop tard? Voici quand même une petite photo prise tout à l’heure, à la fin des 2 petites minutes qu’a duré l’activité :
27092010026.jpg
Trouvé lors d’un vide-grenier ce week-end, voici un petit coquetier qui n’a pas fini d’amuser Lys. Nous avions dans la dinette des oeufs en plastique mais je vais acheter des oeufs en bois rapidement (en magasin de loisir créatif, j’espère trouver facilement)! Franc succès.
coquetiermedium.jpg

Son occupation favorite consiste à venir près de moi lorsque je bois le café avec des amies. Une fois que ma tasse est terminée, elle aime prendre la cuillère, la mettre dans la tasse, tourner, l’enlever, la mettre en bouche, la remettre dans la tasse, etc.
Mais pour cela, il m’a fallu préciser aux amies de passage qu’il n’était pas nécessaire de lui enlever la tasse des mains, cela semblant être un réflexe pour la plupart.
27092010040.jpg


 

 



Le jardin de Maria
18 août, 2010, 15:40
Classé dans : A fabriquer,Ecole a la maison,Materiel,Montessori

C’est un événement dans le milieu des mamans pratiquant Montessori à la maison, sous l’impulsion de deux blogueuses (elle, et puis elle), le jardin de Maria a vu le jour.

Il s’agit d’un espace de partage de documents créés dans le respect de la pédagogie à l’image de ce qui existait déjà chez les anglophones.

On y trouve(ra) pleins de trucs et astuces, des tuto de fabrication, d’idées, de feuilles de route, d’exercices, de matériel déjà prêt à l’emploi qu’il ne reste qu’a imprimer, etc. pour pratiquer encore mieux l’instruction en famille!
Tout le monde peut y participer, en cliquant sur « Participer » et en se laissant guider par les instructions. Ca a l’air d’être un jeu d’enfant!
Il va d’ailleurs falloir que je fasse le tri dans mon pc pour y dénicher les fichiers qui pourront servir à d’autres!
N’étant pas très habile avec l’ordinateur, je ne suis pas sure de réussir à faire d’aussi jolis fichiers que certaines, mais je vais essayer. L’idée étant de ne pas recevoir beaucoup sans donner un peu!

Un grand merci aux initiatrices de ce projet et à celles et ceux qui y participeront!



Pâte à modeler

Mon manque d’enthousiasme pour cette activité que je trouvais salissante n’a pas entamé celui de Pomme qui la réclame dès qu’elle en a la possibilité.

Au départ, cela ne durait pas longtemps. Elle y touchait un peu et la rangeait bien vite, ne sachant pas trop quoi faire de cette pâte attirante, odorante et colorée.
Mettant de côté mes réticences, je lui ai donné quelques pistes. Et ensemble, nous avons (ré)appris à faire des boudins, boulettes et autres galettes!

Je ne lui donne qu’une seule couleur. Plus tard, elle fera des mélanges, découvrira que le jaune et le bleu font du vert et que si on met de tout, ça fait pas beau. Mais comme je n’ai pas l’intention d’en acheter toutes les semaines, ça n’est pour le moment pas à l’ordre du jour!

A son âge, les tous-petits sont encore un peu jeunes pour créer eux-mêmes des formes, pour modeler des animaux ou jouer à faire un gâteau. Et pourtant, la pâte à modeler peut leur apporter un réel plaisir et les détendre.

Voici quelques idées, qui ne cassent pas trois pattes à un canard mais qui peuvent être bien utiles les jours de panne d’inspiration!
Et grâce auxquelles les séances de pâte à modeler, d’une durée de deux à trois minutes, peuvent désormais durer une bonne demi-heure!

Un boudin, un couteau de dinette, et les mamans qui hésitent à laisser leurs bambins utiliser les vrais couteaux seront rassurées de donner à leur enfant la possibilité de s’entrainer avant!
coupeboudinr.jpg
On peut aussi l’utiliser pour apprendre à découper aux ciseaux.
Je ne l’ai pas encore proposé à Pomme, mais on peut également utiliser des fourchettes (de dinette ou des vraies) pour leur faire faire des « points », comme lorsqu’on pique une tarte.

On étale, on emporte-pièce, et de jolis motifs raviront les yeux des néo-créateurs! Ces formes, si faciles à réaliser, c’est presque magique! Faute d’emporte-pièces, un verre à l’envers fera de très jolis ronds!
etoile.jpg

L’enfant apprend petit à petit à organiser les éléments (boulettes, boudins de différentes épaisseurs, boule, etc.), pour faire des formes. C’est ainsi que nous avons désormais de jolis bonshommes.
J’avais réalisé le premier, pour donner l’idée à Pomme, mais je dois avouer que les siens sont beaucoup plus beaux et complets!
bonhomme.jpg

Voilà donc l’activité phare du moment, Pomme fonctionnant beaucoup par période.
Par la suite, je lui proposerai probablement de reproduire des éléments à partir de photos.

Mais bien sur, il ne faut pas oublier qu’il s’agit avant tout d’une activité de loisir créatif durant laquelle l’enfant doit pouvoir malaxer à sa guise, faire preuve d’imagination, ne pas nécessairement devoir construire quelque chose.

 



Les indispensables pour bébé ?
23 juin, 2010, 16:45
Classé dans : 0-6 mois,Materiel,Regard sur la societe

Etape incontournable d’une première grossesse, l’achat de l’équipement pour bébé suscite bien des interrogations chez les futurs parents. Que ce soit sur Internet, auprès de leurs amis ou en demandant aux vendeuses des boutiques spécialisées, ils se renseignent longtemps et dépensent des fortunes pour préparer l’arrivée de ce petit.

En quelques semaines, ils déchantent.
La poussette est encombrante et lourde, il faut passer aux caisses handicapés au supermarché car elle est trop large et pliée, elle ne rentre pas dans le coffre de la 106 de Mamie.
Les vêtements naissance n’ont pas servi, bébé était plus gros que prévu et remplissait presque le 3 mois. Qu’il a fallu racheter d’urgence car il faisait encore trop frais pour mettre des vêtements d’été.
Le stérilisateur non plus n’a pas servi, le pédiatre de la maternité ayant expliqué que c’était finalement inutile.
Etc. Etc.
Et finalement, les nouveaux parents, au garage encombré, regrettent d’avoir écouté les vendeuses des boutiques spécialisées et la presse mensuelle largement sponsorisée par la publicité plutôt que leur bon sens.
Lorsque nous attendions notre ainée, nous vivions à l’étranger et dans un minuscule appartement, ce qui nous a fait réfléchir à deux fois avant d’acheter quoi que ce soit. Aujourd’hui moins ric-rac financièrement et avec plus d’espace, nous n’avons pas réussi à résister aux tentations de la société de consommation et avons, malgré notre expérience, craqué pour des choses dont nous n’avons finalement pas vraiment l’utilité…

Voici donc, avec un peu de recul et ma minuscule expérience, la petite liste de ce qui ME semble indispensable, utile, accessoire et inutile pour bébé :

Côté chambre :

Un lit à barreaux : utile
Mais si c’était à refaire, je n’en achèterais pas… Mais nous en avons un dont nous avons enlevé une barrière et qui est accolé au notre, il nous sert à agrandir l’espace pour pratiquer le cododo.
Nous aurions pu mettre des futons ou des matelas au sol pour tout le monde, ça aurait été plus simple!
Dans la pédagogie Montessori, les lits à barreaux ne sont pas conseillés, l’enfant n’ayant pas la possibilité d’en sortir seul pour aller explorer son univers. Il est plutôt conseillé d’opter pour un matelas large au sol.
Pas de lit signifie pas d’alèses, pas de draps, pas de tours de lit, etc.
Et chez nous, pas de gigoteuse, bébé ayant bien assez chaud contre sa maman!

L’armoire ou la commode : indispensable
Ca par contre, difficile d’y échapper. Un bébé grandit vite, il aura une garde robe bien fournie, il faut pouvoir l’organiser, la stocker.
Personnellement, tous les vêtements jusqu’au 6 mois sont organisés dedans avant la naissance, quitte à compléter ensuite avec les cadeaux qui sont souvent des vêtements.

Table à langer : accessoire
Une serviette de toilette sur un lit peut faire l’affaire. Dans ce cas, on fait donc aussi l’économie d’un matelas à langer.

Un bon fauteuil pour allaiter ou biberonner la nuit durant les premiers mois :  inutile
J’allaite allongée et je trouve ça bien plus confortable!

Une petite lampe de poche ou veilleuse nomade à glisser sous l’oreiller, au cas où : utile
Les premières semaines, il peut arriver qu’on ait à changer une couche au milieu de la nuit, par exemple. Mais même dans le noir, bébé trouve le sein!

releveur / plan incliné : attendre la naissance, cela peut être utile pour certains bébés.

thermomètre de chambre : inutile
Je pense qu’il faut savoir se fier à sa propre perception… Et puis s’il fait 27, qu’on est en plein mois d’aout, qu’importe de savoir qu’il faut que la chambre de bébé soit à 19? On fait comment pour réfrigérer une pièce?
Bref, c’est le genre d’objet anxiogène et pas du tout indispensable à mon sens.

sucettes, tétines, pacificateur : accessoire
Ma première a longtemps préféré le sein à ce truc en silicone que j’essayais désespérément de lui faire accepter pour avoir 5 minutes à moi… Elle avait un fort besoin de succion mais n’a pas du tout aimé la tétine… pendant 6 mois… Maintenant, c’est un indispensable pour s’endormir…
Ma deuxième non plus n’a pas accroché. Je lui ai proposé vers 3-4 semaines, lors de ses crises de larmes face auxquelles j’étais impuissante. Et j’ai laissé tombé.
Ca n’est selon moi pas l’objet à acheter « au cas où ». Sauf peut être s’il est prévu que bébé soit biberonné.
Et si vraiment bébé est inconsolable, qu’il manifeste un fort besoin de succion et que maman a besoin de souffler un peu, on en truve partout, en pharmacie, en grande surface. Bref, mieux vaut attendre après la naissance.
Et il faut vraiment voir ça comme un objet de confort pour les parents. Je suis d’ailleurs surprise de voir tant d’enfants avec une tétine en bouche au moindre pleur. C’est un peu comme un bouchon finalement!

babyphone : inutile
Du moins tant que bébé dort avec les parents, ce qui chez nous ce pratique plusieurs mois.
Après, tout dépend de la configuration de l’appartement ou de la maison.
On en a un pour Pomme qui se réveille encore parfois la nuit et dont la chambre est loin de la notre.

Côté salle de bain :

Couches : indispensable
Sauf si vous pratiquez l’HNI à 100%, ce qui me semble un peu utopique dans nos modes de vie occidentaux. Mais pourquoi pas?
Sinon, il vous faudra des couches. Idéalement lavables. Mais je ne m’en sors pas… alors, honte sur moi, mes filles sont en jetables… et même pas bio… (pas taper!).
Et ce qui va avec : coton ou lingettes lavables, liniment ou autre,  éventuellement lingettes jetables (dont je ne me suis jamais servies)

Sérum phy : accessoire
En France on l’utilise beaucoup, mais dans le pays où est née Pomme, on n’en trouvait pas du tout. Un peu d’eau pour nettoyer les yeux quand il y a besoin, je doute que dans nos pays on risque une réelle infection… On peut aussi utiliser du lait maternel, stérile!

Crèmes de soin, parfum : inutiles
Alors je mets dans le tas toutes les crèmes hydratantes, les laits de corps, laits de toilette, crème contre les irritations, et compagnie… Un bébé a la peau naturellement souple, une odeur naturellement agréable. Pas question pour moi de le tartiner de tas de parabenomachins ou de le couvrir d’une odeur qui n’est pas la sienne.

Un shampoing/gel lavant : utile
Mais pas indispensable à chaque bain. Cela peut agresser la peau. Il faut évidemment choisir un produit adapté à l’âge.

Baignoire de bébé : accessoire
Et indispensable si vous n’avez pas de baignoire.

Transat de bain : inutile
Je mets bébé au fond de la baignoire dans quelques centimètres d’eau. Je dispose ainsi de mes deux mains et bébé peut bouger librement.

thermomètre de bain : inutile
On sent bien si l’eau est trop chaude ou trop froide, non?

brosse à cheveux / peigne : ça dépend.
Je n’en avais pas prévu, et j’ai envoyé une amie en acheter une!

Thermomètre rectal : accessoire
Après avoir traumatisé ma grande avec un tel thermomètre, au point qu’elle hurlait et se cambrait quand je voulais la changer, j’ai investi dans un frontal/auriculaire. Qui finalement sert assez peu…

Capes de bain ou serviettes de toilettes : indispensables
gant de toilettes : utiles

Côté repas :

Biberons : indispensables si vous biberonnez, ils m’ont été complètement inutiles.
On lit souvent qu’il faut en avoir, même en cas d’allaitement. Et pourtant, ma grande n’a jamais bu au bib. Et ma petite de 6 mois, allaitée pour encore un bon bout de temps, boit déjà de l’eau au verre.
Du coup, je n’ai pas eu besoin de tétines pour biberons, de boites-dosettes pour le lait, de chauffe biberon, de stérilisateur, etc. mais il faut bien sur penser à tout ça si les bibs sont au programme.

Bavoirs : indispensables

baby-cook : accessoire
On peut vivre sans! De simples casseroles peuvent permettre de faire cuire des légumes!
Et même le mixeur, dont je pensais ne pas pouvoir me passer, n’est finalement pas indispensable, si on pratique la DME ou si on écrase avec une fourchette… Je doute que nos grands mères ait eu besoin de tout ça!

chaise haute : indispensable
Même s’il n’est pas bien compliqué de faire manger un bébé sur nos genoux, la chaise haute deviendra vite indispensable.
L’idéal à mes yeux, c’est une chaise évolutive type tripp trapp, dans laquelle l’enfant sera bien assis et à la table familiale. Je pense investir bientôt, mais cela reste cher. Les énormes chaises modernes, avec leur siège inclinable et leur tablette en plastique ne me font du tout pas envie…

Pour l’allaitement :
Coquilles : inutiles
Soutiens gorges : utiles
Coussinets : ça dépend.
Ne pas en prévoir trop. J’en ai eu l’utilité 3 jours pour ma première, jamais pour ma deuxième. Certaines femmes s’en servent 6 mois…
Prendre à la maternité les numéros de conseillères en lactation…
Coussin d’allaitement (en micro billes) : accessoire, mais accessoire confortable et multi usage!
tire-lait : utile, selon la situation 

Côté promenade :

Ensemble poussette chassis/nacelle/cosy/hamac et accssoires :  inutile
Alors ça, ça fait faire de grosses économies! La poussette étant souvent le principal poste de dépense avant l’arrivée de bébé! Donc oui, à mes yeux, ça n’est pas un achat indispensable!
Plus tard, une poussette canne basique peut être utile… surtout quand un deuxième bébé pointe le bout de son nez ;)

Porte bébé : indispensable
Surtout si on fait l’économie de la poussette !
Il faut choisir un bon porte bébé, physiologique, étudié pour pouvoir porter longtemps.
Personnellement, j’ai une écharpe, que j’ai utilisé surtout les premiers mois et un Manduca que j’utilise tous les jours, surtout pour un portage dans le dos.

Siège auto : indispensable et surtout obligatoire
Sauf si on vit sans voiture…

Sac à langer : accessoire
une couche, un petit sachet avec des cotons, un petit jouet ou livre, tout ça tient très bien dans un sac à main…

Côté éveil :

Un tapis d’éveil : accessoire
Une couette au sol fait très bien l’affaire

Des jouets : utiles
On vous en offrira sans doute, n’en achetez pas trop… Et bébé joue très bien avec des objets de la vie de tous les jours : une bouteille pleine de graine, des anneaux pour rideaux, des chaussettes à motif, des chutes de tissus…

De jolis mobiles : utiles
Les premiers mois, bébé prendra plaisir à les observer.

Doudous : accessoires
N’ayez crainte, si vous n’en avez pas acheté, on vous en offrira. Une bonne douzaine!

Un transat : inutile
Finalement… Je l’utilisais beaucoup pour Pomme, j’ai du mettre Lys dedans à peine quelques semaines. Et je ne le sortirai pas pour le 3ème. Un petit matelas ou une couette pliée au sol, bébé semble plus à son aise.

Trotteur, youpala, sauteur : inutile
Pas du tout mon truc…

Parc : accessoire

Caches prises, barrières d’escaliers, etc. : à vous de voir, inutiles chez moi.

Vêtements : indispensables
Prévoir bodies, pyjamas, chaussettes, éventuellement chaussons, bonnets, petites couvertures (bien pratiques), éventuellement combi pilote pour la voiture.

En résumé, un bébé ne coûte pas si cher que ça (le problème, c’est que ça grandit… et qu’un jour, ça met des chaussures de marque, ça veut un i-phone, un ordi, un scooter, faire des études, etc.)!
En France, la prime de naissance de la CAF couvre largement ces quelques achats.

Mais ce qui est vraiment indispensable pour un bébé, c’est l’amour, la présence, l’affection qu’on peut lui donner.
Un transat qui se balance tout seul ne remplacera pas les bercements des bras de maman.
Un mobile qui fait de la musique ne remplacera pas une berceuse chantée.
Un jouet qui parle ne remplacera pas l’histoire qu’on lui lit.
Et tout ça, notre société de consommation ne nous le dit pas assez!



Activités du moment – 27 mois
2 juin, 2010, 15:24
Classé dans : 2-3 ans,Au jour le jour,Materiel

Comme je l’avais fait il y a quelques mois, voici un aperçu des activités du moment.
Je propose, Pomme dispose! Elle peut ne rien souhaiter faire, et dans ce cas là, elle referme le placard et va jouer.
Mais ces derniers temps, c’est rare! Elle est dans une phase active et elle peut passer une heure sur les activités!

p1150453medium.jpg

Tout en haut, on trouve :
-les formes à dessins qui servent de jeu d’encastrement pour le moment ;
-une activité autour des lettres car Pomme manifeste beaucoup d’intérêt pour l’écrit ; succès garanti!
-les faux cylindres ; Pomme ne les fait plus du tout ; je pense les retirer bientôt.

Sur le rayon du milieu, on trouve :
-une ardoise et de quoi s’en servir ;
-une activité de transvasement de perles avec une pince, ce qui prépare à la tenue du crayon ; très appréciée depuis sa récente installation!
pinceetperlesmedium.jpg
-une boite à oeufs et 18 perles ; il faut en mettre 3 par cases ;
-un plateau de découpage ;
-un jeu de mémory dont Pomme maitrise bien les règles et qu’elle apprécie beaucoup ; nous y jouons plusieurs fois par jour…

En bas :
-le plateau du cadenas, activité choisie quotidiennement ces temps-ci ;
-toujours les pichets ; ils contiennent en ce moment des lentilles à verser ;
-un plateau de dessin ;
-un plateau de colle.

D’autres activités comme la peinture, les gommettes ou la pâte à modeler ne sont pas en libre choix mais proposées de temps en temps.
Les cadres d’habillages de la fermeture éclair et des gros boutons ne tiennent pas dans ce placard. Ils sont rangés à côté. Un peu cachés par l’armoire, on les oublie souvent… Je vais essayer de les rendre plus visibles.

Bien sur, tout cela n’est qu’une petite partie du quotidien de Pomme, constitué également de moments de jeux, d’histoires, de promenades, d’ennui, de cuisine avec maman, de complicité avec Lys, de visites des copains, de visites aux copains, d’attente sur le pot, de sauts sur le canapé, de bobos, de passage à la bibliothèque, de plaisir du repas pris ensemble, de comptines, de sortie au parc, de petits dessins animés, de bêtises de son âge, de rires avec papa,  du bain, des câlins, de la sieste, etc. Comme tous les enfants de 2 ans!



Progression du découpage
1 juin, 2010, 14:43
Classé dans : 2-3 ans,Materiel,Montessori,Motricite fine

En février, nous avions fait de Pomme la plus heureuse des petites filles en lui offrant … une paire de ciseaux.
Disposés sur un plateau, elle pouvait couper des feuilles de papier quand elle le souhaitait.
Suite à une discussion sur le forum montessori, j’ai réalisé qu’il serait peut être pertinent de proposer une progression dans ce domaine. D’autant plus que Pomme, après plusieurs semaines de découpage intensif, s’était lassée de cette activité.
J’ai fait des bandes de papiers sur lesquelles j’ai dessiné des traits ; couper une bande sur le trait nécessitant deux (ou trois) coups de ciseaux. Petit à petit, les bandes s’élargiront.
Les petits morceaux ainsi découpés sont mis dans une coupelle. Vide au début de l’activité, elle est pleine de petits carrés de papier jaune au moment où le plateau rejoint l’armoire.
decoupemedium.jpg

Les morceaux de papier rejoindront ensuite le plateau de colle où Pomme pourra les disposer librement sur une feuille blanche.collemedium.jpg

 



Cadenas
28 mai, 2010, 21:59
Classé dans : 2-3 ans,3-5 ans,Materiel,Montessori,Motricite fine

C’est une fois de plus en observant les centres d’intérêt de Pomme que l’idée de cette activité m’est venue.
Une idée toute simple qui la ravit, tant les clefs et serrures l’attirent depuis longtemps!
J’ai disposé sur un plateau une clef et un cadenas.

Prendre la clef, la mettre dans la serrure pour ouvrir le cadenas, faire faire un tour à la partie supérieure, refermer. Et recommencer.

Pour le moment, l’étape « refermer » pose un peu de difficulté et nécessite souvent mon aide ; mais la satisfaction de réussir à ouvrir après avoir mis la clef seule est telle que Pomme répète plusieurs fois l’activité.

cadenasmedium.jpg



Deuxième cadre d’habillage
26 mai, 2010, 14:58
Classé dans : 2-3 ans,A fabriquer,Materiel,Montessori,Motricite fine

Pomme maitrisant parfaitement la fermeture éclair du premier cadre d’habillage, je lui ai proposé le deuxième : celui des gros boutons.
Réalisé avec la même base (les cadres trouvés chez Leroy Merlin), dans un tissu uni et avec cinq gros boutons de 25mm ; vous trouverez ici un très bon tuto.
J’ai fait des boutonnières verticales, ce qui serait plus facile.
p1140993medium.jpg
Ce cadre semble être parfaitement adapté en terme de difficulté aux habiletés motrices de Pomme : ni trop compliqué, ce qui risquerait de la mettre en échec, ni trop facile.
Avec de la concentration et beaucoup de persévérance, elle y arrive!

Je vais tâcher de réaliser prochainement les cadres suivants, même s’ils ne seront présentés que dans quelques mois au plus tôt!
 



Premier cadre d’habillage
15 mai, 2010, 21:10
Classé dans : 2-3 ans,A fabriquer,Materiel,Montessori,Motricite fine

Depuis lundi, Pomme a continué sur sa lancée! Tous les jours de la semaine, elle a fait et refait des activités.
Elle semble même avoir fait des pas de géants durant sa période « d’inaction »… Un peu comme si elle avait eu besoin d’un temps de digestion.

Dans mon précédent billet, j’avais parlé de la mise en place de 3 nouveaux plateaux ; je n’en ai fait qu’un : celui de la boîte à oeufs. Le reste attendra.
Cependant, je n’ai pas chômé! Grâce à une info de première importance sur un forum très  utile quand on veut découvrir ou approfondir sa connaissance de la pédagogie Montessori, j’ai appris que des cadres basiques en bois 30×40 existaient chez Leroy Merlin pour 2,99 euros! Ikéa ne faisant plus ce type de modèle, j’avais repoussé la fabrication du premier cadre d’habillage pour lequel j’avais une fermeture éclair en réserve depuis bien longtemps.

Un cadre d’habillage? Kézako?
C’est un matériel de la pédagogie Montessori.
Chaque cadre isole une technique d’habillage, permettant à l’enfant de s’entrainer et de se perfectionner.
Le premier cadre, le plus facile, est présenté vers 2 ans, 2 ans et demi. Il s’agit de celui de la fermeture éclair non séparable, comme sur une jupe. Viennent ensuite les cadres des gros boutons, des boutons-pressions, de la fermeture éclair séparable, des petits boutons, des agrafes, des boucles de ceinture, des lacets, des épingles de sureté,  etc. Les listes différent quelque peu d’un site à l’autre car on peut adapter aux techniques d’ouverture qui n’existaeint pas à l’époque de Maria Montessori. L’essentiel étant que ce soit progressif et que chaque difficulté soit isolée.

Bref, me voilà donc avec mes puces dans le bus direction Leroy Merlin, dont je suis ressortie avec 6 cadres en 30×40 cm.
6 cadres qui me suffiront, même s’il m’en aurait fallu davantage pour faire les choses bien!

Il semble que le format initial des cadres d’habillage soit 30x30cm, mais le format rectangulaire permet d’orienter verticalement. 30×40 cm, pour un enfant, c’est très grand! Je pensais que ce matériel serait trop facile pour Pomme mais sa dimension a rendu la tâche plus complexe que prévue!

Avec l’un de ces cadres donc, une fermeture éclair 35 cm et deux morceaux de tissus (choisir un tissu uni ; j’ai volontairement pris une couleur différente de celle de la fermeture pour contraster), j’ai réalisé le premier cadre.
J’ai commencé par la partie textile : rejoindre les deux morceaux sur la fermeture éclair.
Et pour fixer le tout aux montants, je voulais faire comme elle. J’avais réussi, après avoir démonté le pied de ma machine, à passer le cadre en bois, mais impossible de coudre aussi près du bord avec ma machine compacte.
Tant pis, j’ai cousu à la main, mais j’aurai pu le faire à l’agrapheuse…

J’ai attendu le moment propice pour présenter ce nouveau matériel. Là aussi, n’ayant pas encore suivi de formation, le forum cité plus haut m’a bien aidée!
Sans un mot, j’ai pris le cadre, je l’ai posé sur la petite table. J’ai ouvert lentement la fermeture, écarté ensuite les pans de tissu, touché la table, rabattu les pans et refermé, toujours lentement. Puis, j’ai rangé le cadre.
Le tout sous le regard émerveillé de Pomme. Qui avec application a reproduit ces gestes.

cadrehabillagemedium.jpg


123

Titoine |
bonjour |
mazarine80 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le journal de bord de Paul-...
| Céline, organisation de mar...
| marieetolivier