Bienvenue sur mon blog

Jouer à … ranger!
21 juillet, 2010, 23:58
Classé dans : 18-24 mois,2-3 ans,3-5 ans,Au jour le jour,Jouets,Vie quotidienne

Mais non, ça n’est pas une blague!
Ranger est devenu un jeu chez nous…
Du moins ranger les jouets… il n’est pas question ici de mes papiers ou de mes vêtements!

J’en avais déjà un peu parlé mais voici plus de détails sur nos secrets!

- on vire les trois quarts des jouets! Et on les planque dans des caisses. Ca fait tout ça de moins à ranger! Parce que même si ranger devient un jeu, il ne faut pas que ça soit un jeu trop long!
Accessoirement, ça permet également de faire un roulement. Régulièrement, on ressort quelques jouets, on en range d’autres.
Pomme a davantage de plaisir à retrouver un jouet un peu oublié qu’à recevoir un jouet nouveau ; j’imagine qu’elle se remémore les joies déjà procurées par ce jouet auparavant.

- une place pour chaque jouet! Ca ne parait pas très innovateur comme concept, et pourtant, c’est là que réside le principal secret !
A condition cependant que l’enfant connaisse la place des jouets!
Et là, vous allez le trouver beaucoup moins amusant mon jeu… L’idéal, pour que l’enfant puisse identifier la place de chaque objet, c’est de lui indiquer par une image, un pictogramme, une photo. J’ai donc pris en photo chaque jouet et fixé l’image plastifiée à l’aide de « pâte à fixe ».
Vous vous dites que c’est de la folie de faire ça? Vous avez raison… La première fois, c’est long et fastidieux. Prendre en photo un jouet après l’autre. Ajouter le nom du jouet (éventuellement). Imprimer. Découper. Plastifier. Re-découper. Fixer. Prévoyez une bonne journée.
Mais une fois fini, quel bonheur! et quel temps gagné! Vous n’aurez plus à vous battre pour que l’ordre règne! Et quel plaisir pour les enfants que d’être autonome dans le rangement!
p1160431medium.jpg
Tout en haut, les caisses dans lesquelles sont stockées les jouets inutilisés.
Sur l’étagère d’en dessous, inaccessible pour Pomme car trop haute, sont disposés des jouets qui décorent.
Ensuite viennent des jouets de « grands » (Pomme y accède avec le marche pied), puis de « moyens » (au moment de la photo, le jouet de droite était utilisé) et tout en bas, les jouets pour bébé (c’est à dire pour Lys qui peut désormais y accéder) : doudous, petits coussins, cubes en mousse, hochets divers, panière à trésors, petites voitures.
Sur la droite, une petite étagère à bacs (eux aussi « étiquettés ») permet de trier les jouets qui fonctionnent avec des petits éléments ; on aperçoit les bacs de légos, accessoires de poupée et playmo 1-2-3.
p1160424medium.jpg

- Une règle qu’on essaie de faire respecter : quand on a fini de jouer à un jeu, on le range.
Bon, ça n’est pas toujours évident, mais ça vient!

Et c’est ainsi que pendant plusieurs mois, je n’ai quasiment jamais eu à ranger!

Oui mais voilà, tout se gâte quand on a un bébé de 8 mois dont les jeux préférés sont de mélanger les boites de puzzles de sa soeur, de vider les livres de l’étagère, d’éparpiller les petits coussins dans toute la pièce, etc.
Mais tout n’est pas la faute de Lys! Avant que mon bébé calme ne se transforme en tornade, il m’est arrivé d’avoir la salle de jeux sens dessus dessous, notamment après le passage d’enfants n’ayant pas les mêmes habitudes que Pomme.
Et même sans la présence de ces enfants, Pomme est loin d’être la parfaite petite fille sage, appliquée et ordonnée qui apparait dans ce blog! Parfois, plusieurs jeux sont sortis, étalés aux quatre coins de la pièce.
Et c’est alors qu’on est dans les meilleures conditions pour « jouer à ranger! »
L’inconvénient avantage de ce jeu, c’est qu’il nécessite ma présence nous permet de jouer ensemble.
En effet, si je dis à Pomme « Va ranger la salle de jeux », et même si j’ajoute un « s’il te plait », que je le tourne d’une manière moins directive « il serait plaisant que tu ais envie de ranger la salle de jeux », rien ne se passera. Au mieux, elle ira jeter un oeil, mais devant l’ampleur de la tâche, elle ne saura même pas par où commencer!
Alors, je joue avec elle.
« Derrière toi, il y a un petit coussin bleu en éponge. Il va dans la caisse des coussins »
« A côté de la chaise haute des poupées, il y a le cheval des playmo. Tu le trouves? »
« A droite de ton pied, tu trouveras la boule rouge qui va sur la tour. »
Jeu d’écoute, d’observation, de tris ; jeu de loto grandeur nature au moment de remettre sur l’étagère (surtout quand un roulement vient d’être effectué et que Pomme n’a pas encore mémorisé la place de chaque jouet) ; jeu à variantes multiples pour les plus grands (tu brûles/tu refroidis, inversion des rôles, temps limité pour trouver un objet, etc.) ; jeu de coopération.
Bref, un jeu complet et … utile!


3 commentaires
Laisser un commentaire

  1. Eve

    Tiens c’est marrant, la mienne aussi s’est transformée en tornade qui retourne la pièce en moins de deux ;-) Ça ne plait pas à Liv qui aime que ses affaires soient rangées !!
    Ici, je n’ai jamais utilisé les étiquettes pour le rangement, Liv se souvenait de la place de chaque chose, et si je mettais un objet à une autre place, elle s’empressait de rectifier. Maintenant, elle est « grande », elle se débrouille seule pour ranger, même s’il faut un petit coup de pouce pour ranger toute la chambre, c’est elle qui prend l’initiative. Comme quoi, ça marche !
    bises
    eve

  2. simplementmaman

    Ici les étiquettes de rangement servent essentiellement aux autres enfants qui passent. Un enfant de 10 ans a même dit à sa maman : »Tu vois, si c’était comme ça à la maison, je rangerais! » :D
    Pomme mémorise très vite la place des jouets, même après les roulements! :)
    Bonne installation ;)

  3. Prune

    Ah, alors voilà un sujet qui m’interpelle, et par la même occasion je reconnecte comment j’étais déjà venue sur ce blog (ça me disait quelque chose, Pomme et Lys), c’est sans doute via celui d’Eve que j’ai visité à plusieurs reprises…

    Pour en revenir au sujet, à savoir le rangement. On a à peu près la même méthode ici mais ça ne fonctionne pas toujours aussi bien.
    Bon déjà j’aimerais arriver à de jolies étagères aérées mais je n’y arrive pas. La notre est plus petite (parce que « dégressive ») mais pour l’instant je ne souhaite pas la remplacer.
    J’essaie d’y mettre les jouets auxquels les filles jouent tout le temps, et ça en fait quelques uns (dinette, affaires des poupées, caisse enregistreuse et les différents aliments de Louise, un ou 2 jeux à empiler pour Violette, ses balles, les instruments de musique qui plaisent aux 2). Ensuite je rajoute soit 2-3 jeux moins souvent utilisés mais qu’elles apprécient quand même, soit des jeux nouveaux encore à découvrir. Je fais donc un roulement partiel (j’ai essayé un jour de ranger un des jeux « sacrés » de Louise et elle a voulu immédiatement que je le ressorte).
    Donc du coup, je n’ai pas assez de place pour que ce soit bien net et aéré (on a les mêmes bacs tiens, en vert)…

    On a du mal a gérer le roulement : Louise proteste même si c’est un jeu dont elle se sert peu, et ça la dérange qu’on bouge les choses de place.

    D’ailleurs je suis en train de repenser l’aménagement du salon, car on a rajouté des bibliothèques (trop de livres… même en censurant ;-) ), et ça a été le drame parce que j’avais bougé SES livres et SES CD. Elle commence tout juste à s’y faire. J’en ai profité pour y déplacer les jeux « calmes » (puzzles, jeux de société) de façon à les avoir sous la main là où on y joue, et à les tenir hors de portée de Violette. Mais elle n’est toujours pas convaincue par cette nouvelle organisation je crois !

    Je n’utilise pas le système d’étiquettes visuelles. J’y avais pensé, et puis je me suis aperçue que Louise savait précisément où se rangeaient les jouets, donc j’ai eu un peu la flemme…
    Idem pour les vêtements, j’ai acheté des paniers, et en fait elle a repéré quel est celui des t-shirts, celui des pulls, etc… sans que je mette d’étiquette dessus. Du coup je n’en vois plus vraiment l’utilité. A voir plus tard, si Violette a la même facilité ou pas



Laisser un commentaire

Titoine |
bonjour |
mazarine80 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le journal de bord de Paul-...
| Céline, organisation de mar...
| marieetolivier