Bienvenue sur mon blog

Premier cadre d’habillage
15 mai, 2010, 21:10
Classé dans : 2-3 ans,A fabriquer,Materiel,Montessori,Motricite fine

Depuis lundi, Pomme a continué sur sa lancée! Tous les jours de la semaine, elle a fait et refait des activités.
Elle semble même avoir fait des pas de géants durant sa période « d’inaction »… Un peu comme si elle avait eu besoin d’un temps de digestion.

Dans mon précédent billet, j’avais parlé de la mise en place de 3 nouveaux plateaux ; je n’en ai fait qu’un : celui de la boîte à oeufs. Le reste attendra.
Cependant, je n’ai pas chômé! Grâce à une info de première importance sur un forum très  utile quand on veut découvrir ou approfondir sa connaissance de la pédagogie Montessori, j’ai appris que des cadres basiques en bois 30×40 existaient chez Leroy Merlin pour 2,99 euros! Ikéa ne faisant plus ce type de modèle, j’avais repoussé la fabrication du premier cadre d’habillage pour lequel j’avais une fermeture éclair en réserve depuis bien longtemps.

Un cadre d’habillage? Kézako?
C’est un matériel de la pédagogie Montessori.
Chaque cadre isole une technique d’habillage, permettant à l’enfant de s’entrainer et de se perfectionner.
Le premier cadre, le plus facile, est présenté vers 2 ans, 2 ans et demi. Il s’agit de celui de la fermeture éclair non séparable, comme sur une jupe. Viennent ensuite les cadres des gros boutons, des boutons-pressions, de la fermeture éclair séparable, des petits boutons, des agrafes, des boucles de ceinture, des lacets, des épingles de sureté,  etc. Les listes différent quelque peu d’un site à l’autre car on peut adapter aux techniques d’ouverture qui n’existaeint pas à l’époque de Maria Montessori. L’essentiel étant que ce soit progressif et que chaque difficulté soit isolée.

Bref, me voilà donc avec mes puces dans le bus direction Leroy Merlin, dont je suis ressortie avec 6 cadres en 30×40 cm.
6 cadres qui me suffiront, même s’il m’en aurait fallu davantage pour faire les choses bien!

Il semble que le format initial des cadres d’habillage soit 30x30cm, mais le format rectangulaire permet d’orienter verticalement. 30×40 cm, pour un enfant, c’est très grand! Je pensais que ce matériel serait trop facile pour Pomme mais sa dimension a rendu la tâche plus complexe que prévue!

Avec l’un de ces cadres donc, une fermeture éclair 35 cm et deux morceaux de tissus (choisir un tissu uni ; j’ai volontairement pris une couleur différente de celle de la fermeture pour contraster), j’ai réalisé le premier cadre.
J’ai commencé par la partie textile : rejoindre les deux morceaux sur la fermeture éclair.
Et pour fixer le tout aux montants, je voulais faire comme elle. J’avais réussi, après avoir démonté le pied de ma machine, à passer le cadre en bois, mais impossible de coudre aussi près du bord avec ma machine compacte.
Tant pis, j’ai cousu à la main, mais j’aurai pu le faire à l’agrapheuse…

J’ai attendu le moment propice pour présenter ce nouveau matériel. Là aussi, n’ayant pas encore suivi de formation, le forum cité plus haut m’a bien aidée!
Sans un mot, j’ai pris le cadre, je l’ai posé sur la petite table. J’ai ouvert lentement la fermeture, écarté ensuite les pans de tissu, touché la table, rabattu les pans et refermé, toujours lentement. Puis, j’ai rangé le cadre.
Le tout sous le regard émerveillé de Pomme. Qui avec application a reproduit ces gestes.

cadrehabillagemedium.jpg


Pas de commentaire
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

Titoine |
bonjour |
mazarine80 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le journal de bord de Paul-...
| Céline, organisation de mar...
| marieetolivier